Image Alt

Qui sommes-nous

Unis dans
un objectif commun

Les Femmes et les Hommes de l’association Transka œuvrent pour faire de ce paradis tropical d’exception, une destination Trail incontournable, dans le respect de la nature.

Garant d’un concept emblématique, dont la magnificence est l’originalité des paysages traversés.

De notre passion commune est née la famille Transka’

Nos amis et ambassadeurs d’aujourd’hui, hier encore étaient juste des Trailers élites invités.

C’est là l’une des plus belles satisfactions que nous aimons retrouver à chaque manifestation et qui nous fait aimer d’avantage notre investissement personnel à la réussite de chaque course.

La Famille Transka.

Entretien

Gérard Augusty, l’esprit Trail des Antilles avec Wondertrail.fr

WT – Bonjour Gérard! Pourrais te présenter en quelques mots?

GA – Bonjour. Comme beaucoup de sportif en Guadeloupe, j’ai commencé par jouer au foot. Puis j’ai découvert la course sur route et j’ai même eu l’occasion de courir une course. Mais rapidement, je me suis aperçu, que la course à pieds pouvait me permettre de sillonner ma région et retrouver les chemins que j’empruntais enfant. J’ai ainsi couru mon premier trail, il y a une dizaine d’années. Et, il y a eu la GuadaRun, le Tchimbé Raid (Martinique)… Par la suite j’ai voulu créer des courses dans l’esprit du trail, sur notre terrain de jeu. Un terrain qui permet vraiment de découvrir une région, un patrimoine, tout en laissant les sportifs s’exprimer sur un relief très difficile.

WT – De quelle course t’es tu inspiré pour créer la Transka?

GA – J’ai beaucoup voyagé et j’ai découvert l’engouement et le plaisir des traileurs sur les courses. J’ai surtout voulu organiser la rencontre entre l’esprit trail, le gout de l’aventure et la bonne humeur, et une région qui se prête très bien à ce sport. La Guadeloupe, c’est beaucoup de relief et des paysages à couper le souffle.

WT – Comment a était dessiner le tracé de la course?

GA – Le parcours est réfléchi pour être technique, avec des passages réellement difficile et du Gros D+. Un parcours représentatif de notre région, sans aucuns compromis pour faciliter la performance. Cependant, il s’agit aussi d’un parcours qui permettra d’aller à la rencontre des habitants, afin d’échanger, de rencontrer et de garder les coureurs motivés par l’engouement des spectateurs.

WT – Et pourquoi n’y a t-il pas plus de coureurs Guadeloupéens sur la course?

GA – Ici, le trail n’est pas encore très connu. Même, si il suscite beaucoup d’intérêt, c’est un sport qui est encore un peu considéré comme de la balade… « Les balades que font les enfants, pieds nus, dans la montagne ». C’est justement en communiquant sur notre course et en passant au cœur même des villages que nous souhaitons faire encore « plus » connaitre notre sport et peut être attirer des coureurs locaux sur nos sentiers!

WT – Quelle avenir pour la TransKa?

GA – Tout d’abord rester cette belle organisation « familiale« , ou nous privilégions la qualité de l’accueil à la quantité de coureurs. Une épreuve qui se veut un peu « exclusive« . Un privilège de coureur et d’aventurier. Un vitrine de notre région. Cependant, nous souhaitons continuer d’apprendre afin d’améliorer encore notre organisation et la qualité de notre accueil!

WT – Pour terminer, quels conseils donnerais tu aux coureurs qui vont s’engager sur le 140K ?

GA – Ahhh… (rires):

– Partir doucement, vraiment doucement… Laissez passer la première nuit, la course ne commencera que le lendemain matin.
– Profitez de l’expérience des coureurs aguerris! Évitez de rester seul, vous éviterez ainsi de vous perdre.
– Téléchargez le tracé de la course au format GPX, pour éventuellement pouvoir retrouver votre chemin.
– L’alimentation… Pensez à manger, car l’épreuve est longue. Je vous conseil particulièrement la Patate douce (en tronçons cuits).
– La deuxième frontale…Attention, ne pas prendre cette obligation à la légère. Il suffit de rencontrer une branche, un peu violemment, et de casser votre première lampe, pour réaliser la nécessiter d’avoir un deuxième éclairage de qualité.
– Prévoyez un pantalon (léger) et une veste pour vous protéger des herbes hautes, très coupantes.
– Et n’hésitez pas à vous rafraîchir dans les rivières et les ruisseaux, ne sous-estimer pas la chaleur et les risques de déshydratation.
Mais surtout… Profitez du parcours, du paysage, de l’esprit TransKa!

N’HÉSITEZ PAS A NOUS CONTACTER